-at

-at

⇒-AT, suff.
Suff. formateur de subst. masc. abstr. ou de subst. masc. désignant un produit industriel ou le résultat concr. d'une action.
I.— Le dér. indique une manière d'être en relation avec le sens de la base qui désigne toujours une personne.
A.— Le dér. désigne une dignité, une fonction et plus vaguement un comportement.
1. La dignité :
amiralat, archontat, beylicat, califat, décemvirat, duumvirat, électorat « dignité d'un électeur du Saint-Empire », éméritat ,,il faut que les livres d'un professeur soient (...) l'occupation de son éméritat`` (J. JOUBERT, Pensées, t. 1, 1824, p. 462), émirat, exarchat, généralat, imamat ou imanat, khanat, khédivat ou khédiviat, landgraviat, mandarinat, maréchalat, margraviat, marquisat, palatinat, personnat ,,nul bourgeois, ni bourgeoise, ni écuyer, ni clerc (sauf cas de prélature ou de personnat) n'usera de torches de cire`` (FARAL, La Vie quotidienne au temps de st Louis, 1942, p. 182), protectorat « dignité de Protecteur d'Angleterre », rabbinat, stathoudérat, sultanat, tétrachat, vizirat, voïvodat « titre, dignité de voïvode » (« Gouverneur militaire (...), officier territorial »)...
Rem. Dans le cas de honorariat formé sur l'adj. honoraire, on peut supposer qu'il y a eu ell. du subst. dans des expr. comme président honoraire, notaire honoraire.
2. La fonction :
actuariat, assistanat, auditorat, bâtonnat, capitanat ou capitainat, ,,destitué en 1878 de son capitanat de louveterie`` (GIRAUDOUX, Bella, 1926, p. 106) censorat, clinicat, commissariat « qualité, emploi de commissaire; fonction de commissaire », directorat ou directoriat, économat, externat, fonctionnariat, inspectorat, internat « fonction d'interne des hôpitaux », interprétariat, ministériat, préceptorat, principalat « fonction de principal dans un collège », professorat, prosectorat, provisorat, rectorat « fonction poste de recteur d'université », répétitorat, secrétariat, sociétariat, surnumérariat, thuriférariat, vedettariat ou vedetariat « situation et condition de vedette » (W. BLOCHWITZ, W. RUNKEWITZ, Neologismen der französischen Gegenwartssprache, Berlin, 1971, p. 121)
Rem. Certains dér. appartenant au domaine relig., désignent une fonction qui confère à la personne qui l'occupe une certaine dignité :
ordinariat (de évêque ordinaire p. ell. de évêque). « Fonction, pouvoir judiciaire de l'évêque diocésain »
pastorat. « Dignité, fonction de pasteur spirituel, et spéc. de pasteur protestant »
priorat. « Fonction de prieur »
provincialat. « Fonction de provincial »
supériorat. « Fonction de supérieur(e) d'un couvent »; j'ai plus de trente ans de profession, douze ans de supériorat (BERNANOS, Dialogues des Carmélites, 1948, 2e tabl., 7, p. 1598)
vicariat. « Fonction, dignité de vicaire (spéc. du vicaire de paroisse) », etc.
3. Le comportement permanent ou passager, l'état d'une ou de plusieurs pers. :
anonymat, catéchuménat, concubinat ,,le fils né du concubinat n'était pas placé sous l'autorité du père`` (FUSTEL DE COULANGES, La Cité antique, 1864, p. 105), conviviat < convive ,,on trouve souvent rassemblées autour de la même table toutes les modifications que l'extrême sociabilité a introduites parmi nous (...), voilà pourquoi le conviviat touche à tout`` (BRILLAT-SAVARIN, Physiol. du goût, 1825, p. 173), mécénat, mercenariat, proxénétat ,,ne savez-vous pas que poétiser l'adultère, admettre l'aveugle instinct, absoudre les luxures, c'est du proxénétat`` (J. PÉLADAN, Le Vice suprême, 1884, p. 256), volontariat
P. ext. Certains dér. désignant, d'abord, l'état d'une pers. ont pu, ensuite, désigner également l'état d'une chose :
androgynat ,,il y faudrait le génie des deux sexes à la fois, la puissance de l'un, la pudeur, la délicatesse de l'autre — une espèce d'androgynat`` (BERNANOS, La Joie, 1929, p. 646), homonymat ,,bien qu'il y ait peu de rapport entre notre moi véritable et l'autre, à cause de l'homonymat et du corps commun aux deux`` (PROUST, Le Temps retrouvé, 1922, p. 986)
B.— Le dér. est un nom coll. désignant un groupe de pers. exerçant la même fonction ou ayant le même comportement, le même mode de vie :
artisanat, catholicossat (du gr. catholicos « chef suprême du clergé arménien ») « ensemble des chefs du clergé arménien » (W. BLOCHWITZ, W. RUNKEWITZ, Neologismen der französischen Gegenwartssprache, Berlin, 1971, p. 120), colonat « ensemble des colons », électorat « ensemble des électeurs », indigénat « ensemble des indigènes », isolat « groupe ethnique isolé, groupe d'êtres vivants isolés », laïcat « ensemble de laïcs se consacrant à une tâche d'apostolat » ,,le laïcat est appelé par l'Action Catholique à collaborer à l'apostolat de l'église enseignante`` (MARITAIN, Humanisme intégral, 1936, p. 317), patronat, paysannat, prolétariat, salariat, syndicat « ensemble des syndiqués »,
C.— Le dér. désigne un système, une organ. soc., jur., etc. :
actionnariat. Actionnariat ouvrier « système de participation ouvrière aux bénéfices (ou même à la gestion), par répartition de l'actif de la société en actions dont certaines représentent le travail »
militariat. « Mme Daudet s'élève avec des paroles colères contre ce militariat universel, qui est le tourment de la pensée de toutes les mères, envoyant leur malédiction à Bismarck » (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1895, p. 821)
ministériat. « Le régime de la France avait été celui du « ministériat », le gouvernement, au nom du roi, par un ministre » (BAINVILLE, Hist. de France, t. 1, 1924, p. 224)
protectorat. « Régime juridique établi par un traité international et selon lequel un État protecteur exerce un contrôle sur un autre (État protégé), spécialement en ce qui concerne ses relations extérieures et sa sécurité »
salariat. « Mode de rétribution du travail par le salaire »
syndicat. « Association qui a pour objet la défense d'intérêts communs », etc.
Rem. Le dér. lévirat (du lat. levir « beau-frère ») peut se rattacher à la notion de système, il désigne l'« obligation que la loi de Moïse imposait au frère d'un défunt d'épouser la veuve sans enfants de celui-ci » ainsi que alternat (de alterner) « droit d'occuper tour à tour le premier rang ».
D.— P. méton. Le dér. désigne le lieu où s'exerce la fonction (la dignité) ou le temps qu'elle dure.
1. Le lieu
a) Un dér. désignant une dignité à compétence territoriale a pu désigner le territoire lui-même :
califat, exarchat, khanat, landgraviat, marquisat, palatinat, sultanat
b) Lieu où s'exerce une fonction :
commissariat « bureau d'un commissaire de police », électorat « territoire d'un électeur du Saint-Empire », rectorat, secrétariat « bureau, services dirigés par un secrétaire, un secrétaire général »
c) Lieu où vivent des pers. concernées par un mode de vie passager. [La base n'est pas obligatoirement un subst. masc. désignant une pers.] :
externat (de externe). « École où on ne reçoit que des élèves externes »
internat (de interne). « École où vivent des internes »
orphelinat (de orphelin). « Établissement destiné à élever des orphelins »
pensionnat (de pension). « École, maison d'éducation privée où les élèves sont logés et nourris », etc.
2. Le temps
a) Temps pendant lequel un dignitaire régnait :
califat, décemvirat, duumvirat, khédivat ou khédiviat, tétrarchat, vizirat
b) Temps pendant lequel une pers. exerçait ses fonctions :
bâtonnat « durée des fonctions du bâtonnier de l'Ordre des avocats », directorat, inspectorat, préceptorat, rectorat, répétitorat
[Cet emploi a permis la création de dér. n'indiquant plus que la durée :
[À partir de numéraux :]
quinquennat. « Durée d'un plan quinquennal ».
septennat. « Durée de sept ans d'une fonction (spécialement celle du Président de la République) »
sexennat. « Durée de six ans, spécialement mandat (de président) durant six ans » (W. BLOCHWITZ, W. RUNKEWITZ, Neologismen der französischen Gegenwartssprache, Berlin, 1971, p. 121)
triennat. La mère Angélique s'y retrouvait abbesse, nous l'avons dit, ayant été nommée, en octobre 1642, à la place de la mère Agnès qui achevait son second triennat (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 293)
[À partir d'un rad. lat. :]
juvénat. « Stage en usage dans certains ordres religieux »
3. Contrairement aux dér. cités ci-dessus qui, désignant d'abord une dignité ou une fonction, peuvent exprimer et le lieu et le temps, certains autres dér. ne désignent que le lieu ou le temps à l'exclusion de toute autre signification :
noviciat (de novice). « 1. Temps d'épreuve que la règle d'une congrégation religieuse impose aux novices avant leur profession... 2. Partie d'un couvent réservé aux novices »
scolasticat (de scolastique). « Maison annexe d'un couvent, correspondant au grand séminaire diocésain, où les scolastiques font leurs études; durée de ces études ».
II.— Le dér. désigne un produit industr. ou le résultat concr. d'une action. [La base peut être un subst. ou un verbe]
A.— Produit chim., pharm., etc. :
alcoolat (de alcool). « Médicament obtenu par distillation de l'alcool sur des substances aromatiques »
distillat (de distiller). « Produit d'une distillation »
filtrat (de filtre). « Liquide, fluide filtré »
hydrolat (d'un anc. hydrol, fait d'après alcool). « Eau chargée, par distillation, de principes végétaux volatils »
oléolat (du rad. oléol). « Huile essentielle »
orangeat (de orange). « Écorce d'oranges confites », etc.
B.— Plus gén., résultat d'une action :
agglomérat (de agglomérer). « Ensemble naturel d'éléments minéraux agglomérés »
agrégat (du rad. lat. de agréger). « 1. Assemblage hétérogène de substances ou éléments qui adhèrent solidement entre eux. 2. Total, grandeur caractéristique qu'on établit à partir des données fournies par les comptes de la nation »
assignat (de assigner). « Papier-monnaie émis sous la Révolution qui était en principe assigné (gagé) sur les ,,bien nationaux`` »
championnat (de champion). « Épreuve sportive officielle à l'issue de laquelle le vainqueur obtient un titre »
conglomérat (de conglomérer). « Roche détritique formée par des fragments arrachés à une roche préexistante et agglomérés par un ciment »
crachat (de cracher). « Salive, mucosité rejetée par la bouche »
infiltrat (de infiltrer). « Pénétration de leucocytes dans un organe »
lysat (de lyse). « Produit d'une lyse de cellules ou de microbes par des lysines »
pissat (de pisser). « Urine de certains animaux »
plagiat (du rad. de plagiaire). « Action du plagiaire, vol littéraire »
Rem. gén. -at du lat. vulg. -attum sert à former qq. ethniques : Auvergnat, Rouergat, Sauveterrat, Vitryat, etc. Dans ce cas, le dér. est adj. et subst., et connaît la variation en genre et en nombre. Ce suff. sert également à former des subst. désignant un animal : verrat (où le suff. renforce l'a.fr. ver du lat. verres « verrat, porc ») et aoûtat « larve du trombidion »; le plus souvent le dér. donne le nom du petit de l'animal désigné par la base : aiglat, chevrillat, corbillat, cornillat, louvat, piat, etc.
MORPHOLOGIE
A.— Suff. élargi. De nombreux dér. en -ariat (obtenus à partir de mots en -aire) ont suscité l'apparition des deux formes élargies -ariat et iat.
-ariat : interprète > interprétariat, vedette > vedettariat.
-iat : conviviat, directoriat concurrencé par directorat, khédiviat concurrencé par khédivat, landgraviat, margraviat, ministériat (à cause de l'homophonie de -ère dans ministère), noviciat.
B.— La présence du suff. entraîne des modifications de prononc. de la dernière syll. de la base :
La dénasalisation : khan > khanat.
-aire > -ariat : actionnaire > actionnariat.
-eur > -orat : auditeur > auditorat.
PRONONC. — En ce qui concerne la finale -at (et pas seulement le suff.), on peut dire, en règle gén. (d'apr. FOUCHÉ Prononc. 1959), a) que le t ne se prononce qu'except. : exéat, fat, fiat, magnificat, (échec et) mat, mat (couleur), pat, etc. (p. 403); b) que la voyelle de -at (avec t muet) n'est qu'except. post. : chocolat, climat, grabat, prélat, également gravats (p. 61); le timbre post. de la voyelle n'est confirmé par MART. Comment prononce 1913 que pour chocolat (p. 18), par GRAMMONT Prononc. 1958 que pour climat (p. 27).
ÉTYMOL. ET HIST.
A.— Étymol. — -at a pour orig. le suff. lat - (marquant un état, une manière d'être, etc.) ou le suff. lat. - (neutre du part. passé passif postulatum « chose demandée ») productifs déjà en latin.
- (correspond aux mots groupés supra sous I).
♦ Lat. class. :
tus. « Consulat, dignité, fonction de consul » (GAFF.) . « 1. Charge, fonction publique, magistrature. 2. Fonctionnaire public, magistrat (...) sing. collectif = administration » (Ibid.)
♦ « Patriciat, qualités de patricien » (Ibid.)
♦ « Primicériat » (primicerius « primicier, officier de la cour des empereurs, grand chambellan ») (Ibid.) . « Tribunat, dignité de tribun » (Ibid.)...
♦ Lat. médiév. :
canonicatus de canonicus. « Chanoine » (BL.-W.4 avec la note « a supplanté le fr. archaïque chanoinie, XIIe »)
decanatus (de decanus « doyen ») > décanat (Ibid.)
diaconatus > diaconat (Ibid.)
episcopatus (de episcopus « évêque ») > épiscopat (Ibid.) ... - (correspond aux mots groupés supra sous II) :
tum (du lat. cera, cire) > cérat (DAUZAT 1964)
tum. « 1. Terme de droit mandat. 2. Commission, charge, mandat. 3. Rescrit de l'empereur » (GAFF.)
♦ « Demande, prétention » (Ibid.) ...
Rem. La forme pop. du suff. - est en fr. (cf. avoué/avocat, sceleré (au XVe)/scélérat, évêché/épiscopat, etc.).
B.— Vitalité et productivité
1. Vitalité. — L'analyse des dér. se fait aisément que la base soit un subst. ou un verbe : amiral/amiralat, distiller/distillat..., ou qu'elle soit sentie grâce à la commutation possible du suff. avec un autre suff. quinquennal/quinquennat. Dans certains dér., le suff. -at s'est substitué à d'autres suff.; c'est le cas de crachat pour crachas, pissat pour pissas. Lorsqu'il désigne les petits des animaux, -at est concurrencé par -ard.
2. Productivité. — Le passage en m.fr. de mots lat. suffixés en -atus ou -atum, les empr. au prov., à l'ital. ou à l'esp., l'emploi en lat. eccl. ont permis au suff. -at de se développer et de devenir très productif.
Ce sont les dér. en -at < -attum qui sont les premiers attestés, auvergnat 1213 (Pt ROB.), verrat début XIVe s. et sous la forme ferrat dès le IXe (DAUZAT 1964).
Les dér. en -at < -atus ou -at < -atum sont plus tardifs, ils apparaissent au XVe s. : marquisat (1474) et se multiplient au XVIe et dans les siècles suivants.
Un certain nombre sont de création relativement récente :
Entre 1800 et 1850 :
1808 habitat (BL.-W.4) [1812, DAUZAT 1964]
1811 colonat (ROB.)
1818 conglomérat (BL.-W.4), [début XIXe, DAUZAT 1964]
1823 septennat (BL.-W.4)
1824 agglomérat (Ibid.), [1836, DAUZAT 1964]
1826 alcoolat (BL.-W.4, DAUZAT 1964)
1827 imanat (DAUZAT 1964)
1827 tétrarchat (Ibid.)
1829 externat (BL.-W.4)
1829 internat (Ibid.), [1836, DAUZAT 1964]
1832 patronat, déjà relevé en 1587 (BL.-W.4, DAUZAT 1964)
1835 provisorat (Ibid.)
1836 honorariat (Ibid.)
1836 prolétariat (BL.-W.4), [1832, DAUZAT 1964]
1838 oléolat (ROB.)
1840 maréchalat (BL.-W.4, DAUZAT 1964)
1842 bâtonnat (DAUZAT 1964)
1842 hydrolat (Ibid.)
1842 rhingraviat (Ibid.)
1842 sultanat (Ibid.)
1845 salariat (BL.-W.4, DAUZAT 1964)
1846 auditorat (ROB.)
Entre 1850 et 1900 :
1864 anonymat (BL.-W.4)
1866 orphelinat (Ibid.), [mil. XIXe, DAUZAT 1964]
1866 volontariat (BL.-W.4, DAUZAT 1964)
1867 mécénat (Ibid.)
1869 rabbinat (DAUZAT 1964)
1870 inspectorat (Ibid.)
1877 championnat (BL.-W.4, DAUZAT 1964)
1877 khédivat (Ibid.)
1878 censorat (ROB.)
fin XIXe artisanat (BL.-W.4, DAUZAT 1964)
fin XIXe aoûtat (Ibid.)
fin XIXe matriarcat (DAUZAT 1964), [1896, ROB.]
Au XXe s. :
1905 répétitorat (ROB.)
1907 filtrat (Ibid.)
1907 prosectorat (DAUZAT 1964)
1907 scolasticat (ROB.)
1908 distillat (Ibid.)
1912 actionnariat (Ibid.)
1922 beylicat (Ibid.)
1947 vedettariat (GILB. 1971)
1949 combinat (Lar. mens. t. 12)
1954 bénévolat (GILB. 1971)
1959 interprétariat (DAUZAT 1964)
av. 1968 monitorat (GILB. 1971)
XXe émirat (ROB.)
néol. infiltrat (Ibid.)
Cf. aussi bambinat, hospodarat, macmahonat, officiat, putanat, séniorat (formations récentes d'apr. NYROP. t. 3 1936, § 308).
Le suff. -at reste productif. À cet égard, il prend place, mais à un degré moindre, à côté de suff. comme -ment, -age, -tion, -isme, -ité, etc. (cf. DUB. Dér. 1962, p. 40).
Rem. 1. Dans certains dial., le suff. -at est très vivant et sert à former des dér. désignant des choses concr. : reginglat ,,les hommes commandèrent des litres et on leur apporta du reginglat à faire danser les chèvres`` (HUYSMANS, Les Sœurs Vatard, 1879, p. 81; on trouve également la forme reginglard); paillat ,,[elle] passa sur le balcon de sapin branlant où des noix séchaient dans les paillats`` (POURRAT, Gaspard des montagnes, À la belle bergère, 1925, p. 78); souillat ,,les sangliers dans leurs bauges, rêvant à la glace étoilée qu'ils avaient léchée à la lumière du soir. Dans les souillats récents l'eau se congelait de nouveau, et la boue durcissait`` (MONTHERLANT, Les Célibataires, 1934, p. 903); patouillat ,,les souliers fort boueux, comme un homme qui vient de trotter dans le patouillat`` (G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, les Maîtres, 1937, p. 170). En Sologne, margouillat désigne une « petite mare », dans le Lyonnais une « flaque d'eau sale », en arg. un « spahi des troupes d'Afrique » et en fr. mod. un « lézard gris » (FEW t. 6, 1, p. 321a) : ,,quantité prodigieuse de lézards (margouillats) de toutes tailles`` (GIDE, Le Retour du Tchad, 1928, p. 951) fait peut-être sur margouiller « souiller, polluer ». 2. Sur estropier, certains dial. ont créé le dér. estropiat, estropiate, adj. et subst., désignant une personne estropiée : ,,... ce pied-bot avec tous les côtés vicieux de l'estropiat`` (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1887, p. 689); ,,Et tout l'bourg qui clâmait sa bounne aumônerie, de c' qu'il avait pris en charité chez lui un' morveuse, mendiante et estropiate, sotte et mute!`` (R. MARTIN DU GARD, La Gonfle, 1928, II, 4, p. 1202).
3. Finales homophones. — -at est finale de nombreux mots : subst. et adj. Certains mots sont empr. à des mots en -atus ou en -atum lat. — c'est le cas le plus fréq. —, d'autres à l'ital., au prov., à l'espagnol.
Lat., subst. : certificat, combinat, concordat, grabat, mandat, opiat, péculat, prédicat, pugilat, résultat, rosat, stellionat, violat, etc.; canonicat, cardinalat, consulat, doctorat, patriarcat, patriciat, pontificat, tribunat, etc.; avocat, candidat, jurat, lauréat, légat, oblat, potentat, etc.
♦ Adj. : adéquat, délicat, immédiat, ingrat, etc.
Rem. Climat < lat. clima, -atis, empr. au gr. klima « inclinaison (du soleil), d'où latitude, climat » (DAUZAT 1964); contrat < lat. jur. contractus (Ibid.); reliquat (reliqua, usité jusqu'à la fin du XVIe s.) < lat. reliqua « reste », plur. neutre de reliquus « qui reste », 1427 (reliquat), refait sur le b.lat. reliquatum, part. passé substantivé de reliquare « avoir un reliquat », sur la racine de linquere « laisser » (Ibid.); sabbat < lat. ecclés. sabbatum, empr. au gr. sabbaton, issu de l'hébr. schabbat « repos » (Ibid.).
Ital. : assassinat < ital. assassinato (de assassino < ar. hachchâchî (BL.-W.4)); burat « tissu de laine » < ital. buratto (DAUZAT 1964); cédrat < ital. cedrato (de l'anc. it. cedro « citron » (Ibid.); ducat < ital. ducato « monnaie à l'effigie d'un duc » (BL.-W.4, forçat < ital. forzato « forcé (cf. travaux forcés) » (DAUZAT 1964); format < ital. formato part. passé substantivé de formare « former », plutôt que dér. de forme, avec le suff. -at (Ibid.); incarnat « rouge clair et vif » < ital. incarnato « de la couleur de la chair » (BL.-W.4); podestat < ital. , lat. potestatem, acc. de « puissance » (Ibid.); renégat < ital. rinnegato « qui a renié sa religion », de rinnegare, a remplacé l'a. fr. reneié, de se reneier (DAUZAT 1964); soldat < ital. soldato de soldare « payer une solde », a remplacé soudard (Ibid.).
Rem. Castrat, mot gasc. ou prov. signifiant « (animal) châtré »; repris au XVIIIe à l'ital. castrato, en parlant des chanteurs italiens (DAUZAT 1964).
Prov. : aiguillat « petit requin » < prov. agulhat « chien de mer » (Ibid.); goujat < prov. goujat proprement « garçon » (encore languedocien), dér. de goujo « servante, fille » (d'où le fr. arch. gouge, XVe, de l'hébr. goja « chrétienne, servante chrétienne » (BL.-W.4)); muscat < prov. muscat, dér. de musc. (DAUZAT 1964); orgeat < prov. orjat, dér. de orge (Ibid.).
Esp. : nacarat < esp. nacarado « nacré ».
Rem. Chocolat de l'esp. chocolate, empr. au nahuatl du Mexique.
Gr. : oxycrat < oxucraton.
Orig. diverses : almicantarat « terme d'astronomie » < ar. al-mouquantarat « les cintrées, les voûtées » (LITTRÉ); baccarat « cristal de la manufacture de Baccarat » (Pt Lar. 1906) ou mauvaise graph. pour baccara; bougnat « marchand de charbon » < abrév. de charbougna, formation plais. d'apr. les corresp. phonét. de l'auvergnat mal interprétées (DAUZAT 1964); cancrelat « blatte » < néerl. kakkerlak avec influence de cancre (Ibid.); constat, déverbal de constater (Ibid.); diktat [diktat] < all. diktat « ce qui est ordonné » (Ibid.); galapiat « vaurien » < altération du prov. mod. galapian empr. déformé de galopin (Ibid.); galuchat « peau de certains poissons, raie ou squale, utilisée après traitement approprié, pour couvrir des gaines, des étuis, etc.; nom de l'inventeur de ce procédé de préparation » (BL.-W.4); oyat (sorte de graminée) étymol. inconnue (DAUZAT 1964); rapiat (avare, cupide) de la loc. d'arg. scol. faire rapiamus, « chiper » du lat. rapere « saisir; ravir » (Ibid.); regrat « vente d'occasion de mêmes denrées » < regratter (BL.-W.4); ziggourat [] (temple des anciens Babyloniens) < assyrien zigguratu (Pt ROB.). Cf. aussi exeat, mot lat. signifiant « qu'il sorte », subj. de exire, empr. au lat. eccl. (pour autoriser un prêtre à exercer hors de son diocèse); transat, abrév. de transatlantique; les mots angl. passés en fr. : ice-boat, ferry-boat, trench-coat, duffel-coat; les mots suffixés en -stat.
BBG. — BALDINGER 1950, p. 190. — COHEN 1946, p. 45. — DARM. 1877, p. 203. — DUB. Dér. 1962, passim. — LEW. 1960, p. 34. — WOLF 1964, pp. 59-60; p. 136.

-at
Élément servant à former des substantifs masculins.
1 (État). Le dérivé désigne une dignité (ex. : amiralat, mandarinat), une fonction (ex. : assistanat, directorat, inspectorat, rectorat, vedettariat), et, par ext., le domaine local (ex. : palatinat), le temps où s'exerce la fonction (septennat, consulat).
Le dérivé désigne un comportement ou un état. Ex. : anonymat, mécénat.
2 Le dérivé désigne un groupe de personnes exerçant la même fonction ou ayant le même mode de vie. Ex. : artisanat, électorat, patronat, prolétariat.
3 Le dérivé désigne un système, une organisation. Ex. : actionnariat, commissariat, syndicat.
4 Le dérivé désigne un produit industriel (ex. : filtrat) ou le résultat d'une action (ex. : agglomérat, conglomérat).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужна курсовая?

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”